Atelier Territoire zéro chômeur·se de longue durée

La semaine dernière nous vous proposions d’assister à l’avant-première du dernier film de Marie-Monique ROBIN : Nouvelle Cordée. Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de le voir, voici le résumé : 

C’est l’histoire de l’expérimentation « Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée », qui a été lancée dans l’agglomération de Mauléon (Deux-Sèvres) en 2015. À l’époque, Pierrick, Anne, Sébastien et les autres vivent dans une grande précarité. Quatre ans plus tard, ils sont salariés dans la première « entreprise à but d’emploi » de France. À l’heure des « gilets jaunes », un film pour montrer qu’il est possible de concilier solutions de fins de mois et de fin du monde.

Suite à la projection, un débat était organisé avec Michel JEAN-GUY, bénévole à ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart monde. Pour information, ce mouvement s’est donné pour objectif de faire disparaître l’extrême pauvreté en développant la solidarité et en permettant aux personnes touchées d’être les acteurs·rices de leur promotion.

Un territoire zéro chômeurs·se longue durée, c’est quoi?

Initialement créée par ATD Quart Monde, le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte civique et la Fédération des acteurs de la solidarité, l’association Territoires zéro chômeur de longue durée (TZCLD) a vu le jour fin 2016. Partant du constat que chaque personne possède des compétences, que le travail ne manque pas et que le manque à gagner à cause du chômage est conséquent pour la collectivité, ils ont envisagé de créer des territoires donnant du travail aux demandeurs d’emploi correspondant à leurs savoir-faire et répondant aux besoins des habitant·e·s, à l’environnement et du territoire. 

Comment ?

  • En soutenant les territoires expérimentaux et en améliorant leur méthode à la suite cette première expérience ;
  • En aidant les territoires volontaires à accéder à la démarche afin de mettre une seconde expérimentation sur pied ;
  • En communiquant sur leur projet afin qu’un droit d’option puisse être ajouté à la loi.

Et concrètement ?

Pour commencer il faut recenser des travaux utiles. Cette étape est réalisée par un comité de pilotage local connaissant le territoire et les besoins de ses citoyen·e·s, sociétés et institutions… Il sera aidé par les EBE, les Entreprise à But d’Emplois.

Les EBE permettent de faire le lien entre les demandeurs d’emploi et les besoins du territoire. Elles s’occuperont notamment du recrutement, mais aussi de la prospection pour développer leurs actions et ainsi faciliter le plein-emploi tout en créant du travail pour répondre aux besoins manquants sur leur zone géographique.

Élection sans candidat

Il ne s’agit pas de faire de la concurrence à des emplois déjà existants, mais de combler les manques en répondant à des besoins nécessaires, mais non pris en chargent par les acteurs économiques car pas suffisamment lucratifs. Voici quelques exemples :

En 2016, 10 territoires ont été sélectionnés pour la première expérimentation qui durera 5 ans et déjà  910 emplois ont été pourvus. Cependant l’association a été contactée par plus de 200 projets et 105 ont été validés par l’association en vue de la prochaine étape expérimentale.

Et dans le coin ça donne quoi ?

L’atelier a été animé par Fabrice DUMAS, animateur du projet Boussole en Drôme, de l’expérimentation Territoire zéro chômeur (Herbasse – Drôme) et de Boussole en prison (SPIP de Valence). Il fait parti de l’association AequitaZ qui souhaite permettre aux personnes souffrant des inégalités de pouvoir agir au moyen d’actions politiques et poétiques. Elle apporte également son soutien aux associations, collectivités locales ou entreprises responsables pour créer avec elles de nouvelles alternatives.

Le territoire du Pays de l’Herbasse n’a pas été retenu pour la prochaine expérimentation de TZCLD, néanmoins d’autres projets sont en cours, comme les Boussoles d’AequitaZ. Leur ambition étant d’accompagner des groupes de demandeurs·ses d’emploi afin de les aider à trouver une “activité qui a du sens”. Pour cela, ils·elles travaillent en collaboration avec des institutions telles que Pôle Emploi, les missions locales… et les entreprises.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *