La désertification du centre historique de Romans est un problème qui préoccupe tous les candidat·es, mais il y a une partie* de la solution qui est très peu abordée.

Romans a un patrimoine architectural très riche, mais on n’en voit qu’une toute petite partie : les façades sur rue. Les plus belles richesses de ce patrimoine bâti sont cachées derrière les porches, dans les cours intérieures, où l’on découvre des escaliers hélicoïdaux, des loggias, des balcons, des fenêtres à meneaux et des puits. Bref des décors d’architecture du XVIe et XVIIe siècles qui mériteraient d’être mis en valeur, restaurés et plus accessibles au public. Le 10 janvier dernier, un samedi matin gris et froid, l’association de sauvegarde du patrimoine Romano-Péageois organisait
une visite des cours intérieures sous la conduite d’une guide passionnée et passionnante. Il y avait 65 personnes qui toutes ont suivi la visite pendant deux heures, malgré une météo peu favorable, signe qu’il y a  un vrai intérêt des habitant·es de Romans pour leur patrimoine On peut regretter que ces visites soient trop rares.

On peut imaginer que si une antenne de l’office du tourisme organisait régulièrement des circuits de découverte du patrimoine, il y aurait de quoi créer des emplois et ramener des touristes en basse ville ! Lesquels touristes, en payant leur circuit, alimenteraient les caisses pour les travaux de restauration et ne manqueraient pas de musarder entre librairies, échoppes d’artisans, galeries d’artistes et cafés. Si, par ailleurs, la Ville, la Région et les Monuments historiques proposaient des subventions aux propriétaires pour la restauration et la mise en valeur de leurs joyaux, on pourrait en contre-partie exiger que ces cours soient accessibles au public.

Pour amener de la vie dans un quartier il n’y a pas que le commerce ! C’est plusieurs dynamiques à mettre en synergie. 

Denys Calu

* Une autre partie consiste à interdire toute création de surfaces commerciales en périphérie, comme il est déjà prévu dans le programme du Collectif pour Romans.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *