Coup de cœur#8
#justicesociale, #transitiondémocratique, #transitionécologique

Le venin dans la plume - Édouard DRUMONT, Éric ZEMMOUR et la part sombre de la république, Gérard NOIRIEL

Consterné par l’ampleur de l’audience que recueille Eric ZEMMOUR sur les chaînes privées, l’auteur explique ce phénomène en tant qu’historien en comparant la rhétorique d’Édouard DRUMONT le pamphlétaire antisémite de la fin du XIX° siècle à Eric ZEMMOUR dont le fond de commerce aujourd’hui est l’Islamophobie.

L’auteur compare notamment l’ouvrage de DROMONT :  « La France juive » à celui de ZEMMOUR : « Le destin français » relevant que les deux polémistes développent des arguments parallèles, l’un alertant sur l’emprise des juifs sur le pouvoir tandis que le second met l’accent sur l’invasion supposée des musulmans dans notre pays. NOIRIEL observe que tout le discours de ZEMMOUR est centré sur le danger que représentent les musulmans, sans un mot sur les discriminations dont sont victimes de façon massive ces populations précarisées. Discriminations à l’embauche, au logement qui a conduit à la formation de ghettos… Dans les banlieues, les classes populaires bénéficiaient d’un encadrement social fort (maisons de quartier, syndicats, clubs de sports, postes de police etc.) ils ont été réduits très sensiblement, ne laissant souvent aux populations issues de l’immigration que la religion comme refuge. Gérard NOIRIEL suppose que les lecteurs du Figaro et de Valeurs Actuelles préfèrent s’en prendre à l’Islam plutôt que d’accepter de payer plus d’impôts pour restaurer les services publics. Quand tout va mal il faut trouver des boucs émissaires, cet état d’esprit était déjà présent chez DRUMONT à la veille de la déclaration de guerre de 1914. Il observe cependant que l’histoire ne ressert jamais les mêmes plats.

Quant aux médias complaisants qui accueillent Eric ZEMMOUR, ils ne cherchent que le scandale générateur d’audience et de recettes publicitaires, l’univers de la communication obéissant strictement à la loi du profit cher au capitalisme nous rappelle l’auteur. Il regrette la critique et l’incompréhension à l’égard des historiens, développées par Eric ZEMMOUR et ses soutiens, loin de s’inscrire dans la polémique, il souhaite qu’un travail de vulgarisation soit entrepris pour rendre accessible à tous les lecteurs les ouvrages scientifiques des historiens et sociologues.

Homme de dialogue et de réflexion, Gérard Noiriel conclut son essai par un chapitre intitulé : « Vous n’aurez pas ma haine. »

Cet ouvrage rédigé en 2019 nous éclaire par bien des points sur les débats que nous connaissons actuellement, il est tout à fait accessible et intéressant, à lire sans attendre !

D.C.

N.B. : Cet ouvrage est disponible à la médiathèque Simone de Beauvoir

Gérard NOIRIEL
Historien français, pionnier dans l'histoire de l'immigration française, il s'est également intéressé à l'histoire de la classe ouvrière, et aux questions interdisciplinaires. Il est directeur d’études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Le venin dans la plume – Édouard DRUMONT, Éric ZEMMOUR, et la part sombre de la République, Gérard NOIRIEL
Éditions la Découverte, 2019
252 pages – 19 €


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *