Coup d’œil #04
#justicesociale, #transitionécologique

Une marche des alternative à Romans et Bourg-de-Péage

Au niveau national, cette marche fait partie de la Fête des Possibles  à l’initiative du Collectif pour une Transition Citoyenne, un réseau regroupant 31 mouvements engagés dans les transitions écologique, sociale et démocratique. Ce collectif est également à l’origine du Pacte pour la Transition proposant 32 mesures ayant pour objectifs :

  • La  sensibilisation et la formation à la transition ;
  • La co-construction de politiques locales ;
  • L’intégration des impacts à long terme et des urgences climatique et sociale.

    Plus localement, la marche romano-péagoise a été co-organisée par différentes associations sensibles aux questions environnementales et sociétales (Abelo solidaire, À pinces et à vélo, Accorderie, Collectif pour Romans, Ébullition, Générations futures, PEPS, Ressourcerie verte, Recyclerie nouvelle’R, Sel les deux rives)/ Elle avait plusieurs objectifs : recréer du lien entre les différentes associations romanaises et péagoises et remettre un pli aux deux municipalités avec le dernier rapport du GIEC et le Pacte de la Transition.

    Ⓒ Collectif pour Romans / Prise de parole du Peps devant la mairie de Bourg-de-Péage

      Après un temps de retrouvailles devant la mairie de Bourg-de-Péage, où Ina Wak, artiste intervenante romanaise pour La Rue est Vers l’Art (ateliers arts plastiques, street-art, écriture slam, dans le médico-social et l’éducation nationale), a réalisé la banderole du cortège ainsi que quelques pancartes, des membres du PEPS ont lu la lettre ouverte destinée aux mairies. Cette dernière a été transmise à David BUISSON (Génération Écologie), conseiller régional et municipal à Bourg-de-Péage, puis ils ont présenté leur association. Le cortège s’est ensuite dirigé vers le Pont Vieux. Les prises de paroles commencèrent : la première devant le magasin de producteur·trices Collines Bio, la seconde devant une voiture de Citiz (réseau d’autopartage).

      Ⓒ Collectif pour Romans / Le cortège sur les quais de Romans

        Après avoir traversé le pont, le cortège s’est orienté vers la mairie de Romans en passant par une partie du centre historique. Trois autres associations se sont exprimées devant les participant·es : Abulo Solidaire et la Maison de quartier Saint Nicolas devant le futur local d’épicerie d’achats groupés (“Les paniers du quartier”) à l’angle de la rue Saint Nicolas et de la rue Musselon, puis Générations Futures, sur la place du Chapitre. 

        Ⓒ Collectif pour Romans / Prise du parole du Collectif pour Romans devant la mairie

          Devant la mairie de Romans, deux membres du Collectif pour Romans ont présenté l’association et lu la lettre ouverte. Enfin, à défaut d’avoir des élu·es auxquel·les la remettre, l’enveloppe a été glissée dans la boîte aux lettres. Ce fut ensuite le tour d’À pinces et à vélo de prendre la parole sur la place Ernest Gailly, suivi du café associatif le Passage. Le cortège s’est poursuivi en direction de l’ex-MNE. C’est là que le SEL a pris la parole puisqu’il faisait partie des nombreuses associations hébergées dans ces locaux avant que Mme Thoraval n’en décide autrement.

          Ⓒ Collectif pour Romans / Prise de parole sur le rond-point en face de l'ex-MNE

            Enfin, après l’effort, le réconfort : la manifestation est retournée sur Bourg-de-Péage pour un temps partagé autour d’un pique-nique sur les rives de l’Isère.

            PDF-LOGO
            Lettre ouverte aux deux mairies avec le rapport du GIEC et le Pacte pour la Transition

            0 commentaire

            Laisser un commentaire

            Avatar placeholder

            Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.