Confiné·es mais pas muselé·es !

Dans quelques jours la première étape d’un déconfinement, qu’il nous faut mener avec sagesse, va débuter. Il convient de dresser un petit bilan de l’action militante du Collectif pour Romans durant ces deux mois de confinement.

Chacun·e chez nous, seul·e ou avec nos proches, nous avons tant bien que mal gardé, essayer de garder, le contact, par téléphone, vidéo conférence ou grâce aux réseaux sociaux. Mais militer à distance n’est pas chose aisée. Surtout, car c’est dans notre ADN de vouloir associer le plus grand nombre à l’élaboration et l’exécution des actions menées au nom du Collectif.

Les différentes actions que nous avons menées ces deux derniers mois l’ont été avec le souci de répondre à deux exigences :

° Dénoncer ce qui était fait au niveau de la commune et qui ne relevait pas de l’Intérêt Général mais plutôt d’une mise en scène électoraliste de la maire ;

° Être toujours positif et force de proposition.

Ainsi, en utilisant tous les moyens mis à notre disposition (communiqués de presse, recours administratifs, courrier au préfet, intervention sur les réseaux sociaux…) nous nous sommes exprimé·es dans plusieurs domaines.

° Par voie de recours, nous avons contesté la décision de la mairie d’interdire les marchés de notre ville et nous avons proposé une manière de les faire fonctionner, avec l’aide de volontaires et dans le respect total des règles de distanciation ;

° De la mème manière nous avons contesté le recours au couvre feu ;

° Toujours dans le respect du confinement, nous nous sommes lancé·es dans la confection de masques. Trouver du tissu, des élastiques, couper, coudre, désinfecter, plusieurs membres du Collectif ont permis la distributions de dizaines de masque à celles et ceux qui en ont fait la demande ;

° Nous avons interpellé le préfet de la Drôme et l’agence régionale de la santé sur les risques que la maire faisait courir aux habitant·es en s’entêtant à poursuivre la désinfection des rues du centre ville avec des produit chlorés alors que toutes les autorités de santé avaient indiqué la nocivité pour les gens et pour la nature (déversement dans l’Isère) de telles opérations ;

° Parcommuniqué de presse, nous avons fait plusieurs propositions allant dans le sens de l’intérêt général des Romanais :

> Réduction de l’éclairage public pendant le confinement ;

> Encadrement des nuisances sonores pendant la journée pour permettre des plage de repos aux soignants travaillant la nuit ;

> Accès gratuit à l’offre numérique de la médiathèque ;

° La lettre du lundi que nous envoyons chaque semaine aux adhérent·es et aux sympathisant·es du Collectif nous permet de « toucher » près de 500 personnes en leur donnant des nouvelles et en partageant les « bons plans » de la semaine ;

° Par le biais de notre site, et du forum que nous avons ouvert, nous continuons à recevoir avis et analyses sur la situation dans les écoles de notre ville. Un thème à enrichir pour mener le débat et agir dans l’intérêt de nos enfants,

Une période se clôt le 11 mai avec le début du déconfinement. Pour nous, c’est aussi le début d’une nouvelle période avec comme objectif de développer encore plus la vie du Collectif (une assemblée générale de l’association sera prochainement organisée) et de continuer à agir en toute transparence pour l’intérêt général de tou·tes les Romanais·es.

On le fait… alors on le dit !

On le dit… donc on le fait !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *