Couppourcoup #4
#transitiondémocratique

Haine, mensonges et vidéo #1

Le Conseil municipal du 30 mars a été filmé à l’initiative de Mme la Maire qui a mentionné à cette occasion que seule une captation vidéo effectuée par un prestataire de son choix était impartiale. Saluons cette avancée démocratique auquel le Collectif et l’opposition municipale ont contribué. 

Celles et ceux qui étaient présent·es ou qui ont visionné cette vidéo auront remarqué l’animosité des propos de la majorité et d’une partie de l’opposition. Il n’est sans doute pas excessif de qualifier ces propos de haineux parfois et méprisants toujours. La majorité refuse systématiquement de prendre en compte les remarques de l’opposition quelles qu’elles soient, les perdant·es n’ayant pas voix au chapitre. Cette incapacité à faire preuve d’écoute et de respect dans une ville de la taille de Romans devrait consterner les Romanais·es.

En sus, le recours aux mensonges semble faire partie des habitudes de la majorité qui a affirmé par exemple que 5 % des commerces de la rue Mathieu de la Drôme et de la place Maurice Faure étaient inoccupés alors que le nombre réel est d’au moins 25%. Citons aussi la question relative au centre de loisirs des 4-11 ans, posée par un élu de la majorité à sa propre majorité pour donner à celle-ci la possibilité d’une diatribe contre le Collectif et/ou le Collectif des mamans, propos caricaturaux et éloignés de la réalité. Même les procès-verbaux peuvent contenir de fausses affirmations, ainsi il est écrit que le cadreur qui filmait le conseil du 4 février n’avait pas d’attestation alors qu’il en avait produit une…


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.