Citoyenne, Écologique, Solidaire

NEWSLETTER DU 2 OCTOBRE 2021

C’est toujours avec un plaisir renouvelé que nous nous adressons à vous. Partager les humeurs, bribes d’analyse, informations locales deux fois par mois, nous demande beaucoup mais nous permet de rester alertes, curieux·euses et ouvert·es à ce qui se passe dans notre ville si pleine de potentiels.

Dans cette lettre d’information, comme à l’accoutumée vous retrouverez de quoi nourrir votre esprit mais aussi de quoi nourrir la démocratie locale. En effet, dans la quinzaine qui arrive la Ville nous propose non pas une mais deux “concertations” : sur la place Jean Jaurès, dans la continuité de la première phase de dialogue de ce printemps et…. sur le “Quartier Est” ! Dans les deux cas, nous vous incitons à y participer. En particulier car la semaine dernière en Conseil municipal, une délibération a autorisé la réalisation d’études pour la construction d’un parking souterrain sur les grands boulevard (entre l’Europe et Duchêne). L’opportunité d’un tel projet, elle par contre, n’est pas concertée. Tout comme le chemin des Bœufs, le parc Saint-Romain et la découverte de la Savasse. Quel que soit l’avis que l’on porte sur ces projets, nous devrions avoir un espace et des temps faciles d’accès pour nous exprimer. Et avec deux concertations sur des projets majeurs en 15 jours, la municipalité nous démontre que “quand on veut on peut” ! Mais elle démontre aussi son peu d’envie de faciliter l’accès à ces concertations “de fond”, les deux concertations se chevauchant dans le temps, et préférant mettre en avant, sur deux pages dans le Romans Mag d’octobre des actions de “proximité”, auxquelles est accolé le terme de “démocratie” mais qui, en réalité, ramènent les citoyen·nes à un statut de “consommateur·rice usager·ère” du service public municipal, voire, pire de variable d’ajustement des personnels municipaux.


Et parce que s’engager, pour la transition écologique, la justice sociale et la transition démocratique, c’est bien plus que ça, nous continuerons à maintenir ce lien, à en tisser autant qu’il le faudra, à proposer (comme avec la Marche des Alternatives) et à nous opposer. Pour nous rejoindre : venez à notre AG ce dimanche, à la maison de quartier Coluche, à 15h !!!

Belle rentrée citoyenne à toutes et tous !

Julie, Marie-France et Justine
pour le Collectif Pour Romans

LES RENDEZ-VOUS DU COLLECTIF

3 octobre | Assemblée générale du Collectif pour Romans

Reportée puis rereportée, voilà le moment de notre Assemblée Générale, pour faire un retour sur les mois écoulés et, bien sûr, poursuivre sur des bases claires (statuts, règles de fonctionnement…).

Ouvert aux adhérent·es (et aux sympathisant·es sans pouvoir décisionnel), adhésions possibles sur place.

15h00 | Maison de Quartier Coluche

3 octobre | Retrouvez le trimestriel “Les 400 coups romanais” sur le marché

Venez découvrir le journal du Collectif pour Romans, en vente ce dimanche sur le marché et disponible dans plusieurs points de vente de la ville. L’illustration du verso va vite devenir indispensable aux cyclistes !

NOS DERNIERS ARTICLES

Coup d’oeil #04 | Une marche des alternatives à Romans et Bourg-de-Péage
Le 25 septembre, une marche des alternatives était organisée par différentes associations de Romans, Bourg-de-Péage et même Peyrins ! À cette occasion, plusieurs citoyen·nes ont pu se retrouver pour une…
Lire la suite…
Coup de cœur #17 | Réinventons l’avenir
Cet essai est intéressant parce qu’il est écrit à chaud pendant la pandémie du coronavirus et qu’il propose une analyse très complète de la crise actuelle, dans tous les domaines…
Lire la suite…
Coup pour coup #5 | Haine, mensonges et vidéo #2
Il s’était écoulé 3 mois depuis le dernier Conseil municipal. D’ailleurs, le prochain conseil est prévu le 23 septembre1, presque 3 mois après le précédent. Romans se rapproche doucement du…
Lire la suite…
Coup de projecteur #16 | Cantines municipales : promesses électorales et obligations légales
L’application des nouvelles lois sera bientôt obligatoire, les mairies récalcitrantes, dont la ville de Romans, devront enfin revoir leur politique au sujet de la restauration scolaire, tant pour la transition…
Lire la suite…

LES INFOS DE LA VIE LOCALE

Octobre | Concertation autour du projet Deval-Europe suite

La place Jean Jaurès se transforme et la mairie continue d’organiser des temps d’échanges autour de ce projet, temps que nous vous proposons d’investir !

Pour les transports en commun et les modes doux ; les espaces pour tou·tes ; la circulation routière et le stationnement ; la place de l’eau et de la nature en ville, la mairie présentera les apports pour les usager·ères, les questions qui se posent à ce stade de définition du projet ainsi que les enjeux et les choix d’aménagement à venir.

Venez donner votre avis “in situ ou alentours” lors de ces temps d’échange et de partage autour d’un triporteur. Les prochains temps se tiendront :

– 5 octobre (10h00 – 12h30) sur le marché du cours Pierre Didider
-5 octobre (12h30 – 15h00), place du Champ-de-Mars et alentours
– 6 octobre à partir de 14h00 à la Villa Boréa.

Deux ateliers participatifs seront également proposés les samedi 16 octobre et 13 novembre de 10h00 à 12h00 à l’Hôtel de Ville. Inscription par mail : devaleurope@ville-romans26.fr

4 octobre | Projection-débat dans le cadre du festival Paslestine en vue”

Projections de deux courts métrages réalisés à l’occasion de la venue en France en juin 2019 d’une équipe de footballeurs amputés de Gaza qui ont rencontré des joueurs amputés français lors de plusieurs matchs : “Gaza, balle au pied” d’Iyad Alasttal, réalisateur palestinien (36 mn) et “Gaza, un ballon, une jambe” de Patrice Forget, réalisateur ardéchois (30 mn). À l’issue de la projection vous pourrez échanger avec les réalisateurs et Naji Naji, footballeur amputé représentant de l’Union palestinienne des personnes handicapées et Fouad Abu Ghalioun, responsable de l’association des footballeurs amputés de Gaza.

Organisé par Ciné Lumière et Bernard Gruffaz
20h00 | Ciné Lumière

5 octobre | Conférence “COVID-19 : Crise de l’information, de la science ou de la société ?” – Yves SCIAMA

À l’heure où science et technologie sont au cœur des enjeux sociétaux (climat/énergie, 5G, biotechnologies, etc.), la façon dont les médias ont couvert la pandémie de COVID interroge. Comment expliquer la délétère cacophonie sanitaire qui s’est installée ? Quelle a été la place des journalistes scientifiques dans les rédactions ? Fallait-il laisser le traitement de cette information aux « experts », et auxquels ? Pour l’avenir de notre santé comme de notre démocratie, il apparaît indispensable d’améliorer le traitement des questions et des controverses scientifiques.

Organisé par Accès Université Populaire Romans
20h00 | Salle Jean Cocteau, Bourg-de-Péage

6 octobre | Projection-débat “Une fois que tu sais” d’Emmanuel Cappelin, suivi d’une présentation de Charlotte Ogier sur le “travail qui relie”

Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappelin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici, Susanne Moser… Tou·tes appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible. Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-mêmes et le monde, pour mieux construire l’avenir.

Organisé par Ciné Lumière
20h00 | Ciné Lumière

12 octobre | Conférence “Comprendre les communs pour construire le monde d’après” – Benjamin CORLAT

Avec la Covid 19, nous découvrons que crises sanitaires et crises climatiques peuvent devenir un état permanent de notre monde. Cette évolution est clairement la conséquence de l’avènement des hommes comme principale force de changement sur terre. Nous devons renouveler nos manières de penser pour affronter ces défis.

Le mouvement des communs se présente comme une nouvelle façon d’habiter le monde pour le préserver. Il propose de penser une nouvelle gouvernance avec une relation essentielle à l’écologie, une relation renouvelée à la démocratie. L’action publique doit trouver une nouvelle pertinence au service du bien commun des hommes et du monde.

Organisé par Accès Université Populaire Romans
20h00 | Théâtre de la Presle, Romans

12 octobre | Ciné-débat avec une double projection “L’autre connexion” de Cécile Faulhaber et “Faire la ville buissonnière” de Lucie Charlier

Soirée d’échanges et d’ouverture à différentes manières d’apprendre, autour d’un film (L’autre connexion) et d’un court métrage (Faire la ville buissonnière).

Organisé par Ciné Lumière et les associations partenaire de l’École Publique : lICEM 26 GD nord et l’OCCE de la Drôme
20h00 | Ciné Lumière (repas partagé à 19h00)

19 octobre | “Le commun au temps des Big Data et de la pandémie” de Patrick Pharo

Notion centrale de la tradition socialiste, le commun avait été mis de côté avant de ressurgir en force grâce à la prise de conscience contemporaine de l’épuisement des ressources naturelles et aux mobilisations démocratiques contre les dégâts du néo-libéralisme. Après la pandémie, conjuguée à la numérisation à marche forcée de toute la société, l’autogouvernance des biens communs reste malheureusement une perspective fragile. Elle est pourtant de plus en plus indispensable pour faire face non seulement à la crise écologique, mais aussi à la gestion des ressources de santé (réduction des lits, vaccins, etc.) ou à la monétisation et l’utilisation à des fins de surveillance de masse des données numériques personnelles.

Organisée par Accès Université Populaire Romans
20h00 | Maison des associations, 2 avenue de Mindelheim, Bourg-de-Péage

NOUS CONTACTER

Courriel
contact@collectifpourromans.org

Notre Forum
collectifpourromans.org/forum/


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.