Coup de projecteur #12 | Romans “Ville amie des enfants” (partie 4)

Depuis 7 ans, la municipalité détricote tout ce qui avait été inventé pour soutenir les familles et leurs enfants : la ville a diminué les dotations et les dépenses… et continue à le faire, comme on l’a découvert ce mois de janvier avec la décision municipale de fermer les 48 places de la partie “vacances” du centre de loisirs des 6/11 ans (voir notre Coup de Projecteur#11).

Par coline, il y a

#OnleFaitOnleDit – 32

Malgré la pandémie qui les a empêché.e.s de se retrouver en groupes de travail et plénières comme à leur habitude, les membres du Collectif sont restés mobilisés pour continuer de porter les trois piliers : justice sociale, transition démocratique et transition écologique.

Coup de projecteur #11 | Romans “Ville amie des enfants” (partie 3)

Les familles ayant des enfants de 3 à 14 ans avaient l’habitude de faire les inscriptions de leurs enfants aux activités proposées par la municipalité quelques semaines avant chaque période de vacances. Les inscriptions via internet mises en place depuis quelques années, permettant d’éviter de longues files d’attente, ont donné l’habitude aux parents de gérer tout cela “en quelques clics”. 

Par coline, il y a

Coup de gueule #12 | Absurdistan autoritaire

Cette pandémie n’aura pas été catastrophique pour tout le monde : le e-commerce voit sa croissance exploser avec les profits qui en découlent. Amazon et Cdiscount se portent très bien. Ces entreprises sont à l’origine d’un accroissement des transports et des rejets de CO2, leurs employé·es ne sont pas bien traité·es, ni bien payé·es.

Coup pour coup #1 | Un Conseil Municipal déserté par la politique

Les conseils se suivent et se ressemblent. Cela commence par une minute de silence. Cette fois c’est pour Giscard, un homme d’État rappelle la première magistrate. Soit. Ensuite, madame la Maire « encourage » les habitant·es, électeur·trices, citoyen·nes à s’intéresser à la vie municipale : « Je remercie le public, mais il doit savoir qu’il est ici à ses risques et périls, et qu’il n’a pas de dérogation au sujet du couvre feu ». On en a froid dans le dos. Suivre la vie démocratique locale ne devrait pas nécessiter de prendre des risques. Surtout quand il n’aurait pas été compliqué de faire un imprimé dérogatoire pour le public présent, ni de faire une retransmission.

Par JeePI, il y a

Coup de projecteur #8 | Crise sanitaire et opacité municipale : ROMANS, la démocratie en souffrance…

Vous vouliez assister au Conseil Municipal en pleine pandémie ? Pas de problème, le Collectif s’y colle. Armé·es d’un téléphone, d’un peu de ténacité et d’une formation juridique “sur le tas”, deux de nos adhérent·es ont mis en œuvre en quelques heures ce que notre Ville n’est pas capable de faire pour permettre l’exercice de la citoyenneté de tou·tes et sécuriser la légalité des décisions prises : filmer le Conseil Municipal.

Par Golem, il y a